Envie de changer !
Bonheur & Bien-être

Personne ne viendra vous sauver

Personne ne viendra vous sauver,question de vie,vie,heureux,bonheur,personne,temps,faire,an,toujours,Nathaniel Branden,l'estime de soi,

Personne ne viendra vous sauver

Aujourd’hui, je voudrais partager simplement et rapidement l’une de mes pensées préférées sur l’auto-amélioration .

Cette courte pensée vient de la lecture du livre de Nathaniel Branden
Les six clés de la confiance en soi et il en résulte simplement que :

« Personne ne viendra vous sauver.»

C’est un peu court, je sais. Mais, pour moi il y a eu un puissant rappel qui donne à réfléchir.

Car oui, vous pouvez pour la prochaine grande chose qui va vous arriver :
– Lire d’autres articles de blog.
– Lire des livres de développement plus personnels.
– Rechercher des personnes pour vous aider

Et oui, certains articles, livres, produits ou certaines personnes vont vous apporter un soutien et des idées qui résonnent profondément en vous et que vous pouvez mettre en pratique .

Mais à la fin, si vous êtes un adulte, personne ne viendra. Personne ne viendra vous sauver. Vous devez prendre la responsabilité de votre propre vie et ce quoiqu’il se passe en elle.

Les gens peuvent certainement vous aider un peu. Mais vous êtes seul responsable.

Vous pouvez faire le tour de certains de vos problèmes dans votre vie sociale ou blâmer les travers de la société, ou des finances, ou de la santé. Vous pouvez toujours trouver des boucs émissaires pour les juger et vous sentir mieux dans votre peau. Vous pouvez chercher des gens sur qui « rejeter la responsabilité ».

Vous pouvez faire cela tout le long de votre vie si vous le souhaitez. Elle ne changera pas beaucoup.

Lire :  L’estime de soi : Une force positive

C’est vous qui devez prendre la responsabilité de faire les changements.

Oui, les choses pourraient toujours vous épargner et passer loin de votre chemin. Mais, vous aurez probablement quelques fois de la malchance et vous allez trébucher et tomber.

Mais, vous devez encore vous concentrer sur vous-même et faire ce que vous pouvez faire avec ce que vous avez et ce dans n’importe quelle situation qui pourrait survenir dans votre vie.

Je ne peux m’empêcher de partager avec vous
« Réflexions sur le bonheur»

de Nathaniel Branden

en espérant que vous prendrez du plaisir.

Au cours de ces dernières années, je me suis retrouvé à penser au sujet du bonheur et de l’idée de ne pas simplement vouloir le bonheur, mais ce qui en fait un but conscient. C’était une idée qui m’a d’abord frappé que j’ai approché dans ma soixante et unième année. Je voudrais partager quelques-unes des choses importantes que j’ai apprises. Mon professeur le plus important dans ce domaine a été ma femme Devers, qui est le plus heureux être humain que j’ai connu et cela d’une manière constante. Qu’ai-je identifié et comment elle le réalise fait partie de l’histoire que je veux raconter.

Les sentiments de bonheur ou de malheur ne peuvent pas être expliqués en qualité d’événements extérieurs

Il y a une tendance pour la plupart des gens d’expliquer, des sentiments de bonheur ou de malheur, en qualité d’événements extérieurs de leur vie. Ils expliquent leur bonheur en soulignant les aspects positifs, ils expliquent leur malheur en pointant les aspects négatifs. L’implication est que les événements déterminent si oui ou non ils sont heureux. J’ai toujours soupçonné que nos propres attitudes ont beaucoup plus à voir avec notre état d’être heureux que les circonstances extérieures. Aujourd’hui, la recherche soutient ce point de vue.

Prenez quelqu’un qui est fondamentalement disposé à être heureux, ce qui signifie qu’il est heureux d’une période nettement plus importante que la période où il est malheureux. Si quelque malheur lui arrive – la perte d’un emploi, un divorce, ou d’être frappé par un certain handicap physique – et pour une certaine période de temps, il va en souffrir. Mais vérifiez après quelques semaines, quelques mois ou un an plus tard (en fonction de la gravité du problème) et il se créera un plaisir nouveau.

En revanche, prendre une personne qui est fondamentalement disposée à être malheureuse, qui n’est pas satisfaite d’une manière plus grande en quantité de temps qu’elle est heureuse et que quelque chose de merveilleux lui arrive – d’obtenir une promotion, héritant de beaucoup d’argent ou de tomber amoureux – il sera heureux pendant un moment. Mais vérifiez un peu plus tard, très probablement il sera encore malheureux.

La recherche nous dit aussi que les meilleures prédications de la disposition d’une personne pour être heureux sont (1) l’estime de soi et (2) la croyance que nous-mêmes, plutôt que des forces extérieures, sont les plus importants bâtisseurs de notre destin.

J’ai toujours pensé que j’étais essentiellement une personne heureuse et j’ai réussi à être heureux dans certaines circonstances assez difficiles. Cependant, j’ai connu des périodes de lutte et de souffrance, que nous avons tous. Parfois je sentais qu’il y avait une erreur que je faisais et ce n’était pas nécessairement occasionné par la douleur.

J’ai commencé à penser davantage à la psychologie de Devers. Quand je l’ai rencontré, je pensais que je n’avais jamais rencontré quelqu’un pour qui la joie est un état plus naturel. Pourtant, sa vie n’a pas été facile. Veuve à vingt-quatre ans, elle a dû élever ses deux petits enfants avec très peu d’argent et personne pour lui venir en aide. Lorsque nous nous sommes rencontrés, elle avait été seule pendant près de seize ans, avait obtenu des succès dans un certain nombre d’emplois et n’a jamais parlé de ses luttes passées avec toute velléité de l’auto-apitoiement. Je l’ai vu frapper par des expériences décevantes de temps en temps, vu triste ou silencieuse pendant quelques heures (rarement plus d’une journée), puis l’ai vu rebondir à son état naturel de joie sans aucune preuve de déni ou de répression. Son bonheur était réel – et plus grand que toute adversité .

Quand je lui demandais comment fait-elle pour avoir une telle capacité de résistance? elle disait : « je me suis engagé à être heureuse.» Et elle a ajouté: « cela demande de l’auto- discipline.» Elle n’est presque jamais allée dormir la nuit sans prendre le temps d’examiner tout ce qui est bon dans sa vie, c’étaient généralement ses dernières pensées de la journée. Je pensais que c’était important.

Puis j’ai pensé à quelque chose que j’avais remarqué sur moi-même. Si vous me demandiez de décrire mes premières années à vingt ans ou à soixante ans, le rapport n’aurait pas été différent sur les principaux faits, mais l’accent aurait été différent. À vingt ans, les points négatifs dans mon enfance étaient au premier plan de mon esprit et les points positifs étaient dans le fond, à soixante ans, c’était l’inverse. Comme j’ai grandi, mon point de vue et le sens de ce qui est important à propos de ces premières années ont changé.

Plus j’étudiais et pensant à d’autres personnes heureuses que j’ai rencontré et plus c’était clair. Les gens heureux traitent leurs expériences de sorte que, le plus rapidement possible, tout ce qui arrive de positif est maintenu au premier plan de la conscience et tout ce qui est négatif est expédié à l’arrière-plan. Cela est essentiel pour les comprendre.

Mais ensuite, j’ai été arrêté par cette pensée: aucune de ces idées est tout à fait nouvelle pour moi, à un certain niveau, elles me sont familières. Pourquoi n’ai-je pas mis les meilleures en œuvre tout au long de ma vie?

Une fois demandée, je connaissais la réponse : D’une certaine façon, il y a longtemps, j’avais décidé que si je n’ai pas passé beaucoup de temps concentré sur mes déceptions et mes revers. J’étais irresponsable envers la réalité, pas assez sérieux au sujet de ma vie. Exprimant cette pensée en mots pour la première fois, j’ai vu à quel point c’était absurde. Il serait raisonnable, que s’il y avait des mesures correctives, je pourrais les prendre. Ce que j’évitais…

Si quelque chose ne va pas, la question à se poser est : « y a-t-il une action que je peux faire pour améliorer ou corriger la situation? Si c’est le cas, la mettre en action. S’il n’y a pas d’action possible, je fais de mon mieux pour ne pas me tourmenter sur ce qui est hors de mon contrôle. Certes ce n’est pas toujours facile.

Les dernières années de ma vie ont été les plus heureuses que je n’ai jamais connu, même si elles ont été un moment de stress externe considérable. Je trouve que je traite les problèmes plus rapidement et je récupère plus vite des déceptions .

Je peux résumer l’idée clé ici comme suit : commencez chaque journée avec deux questions – qu’est-ce qui est bon dans ma vie – et faire ce qui doit être fait? La première question nous maintient l’accent sur les aspects positifs. La seconde nous rappelle que notre vie et notre bien-être sont de notre propre responsabilité.

Le monde a rarement traité le bonheur comme un état digne d’un important respect. Et pourtant, si nous voyons quelqu’un, qui malgré les adversités de la vie, être heureux une bonne partie du temps, nous devons reconnaître que nous sommes à la recherche d’un accomplissement spirituel – et d’une valeur qui aspire à ce bonheur.

ban728x90
Musique Zen de relaxation et méditation, musiques Mp3 relaxation
5 comments
  1. 9 signes qui vous disent qu'il est temps d'avancer | QUESTION DE VIE

    […] Personne ne peut vous rendre malheureux, aucune situation ne peut vous rendre triste, sauf si vous le leur permettez. Ce n’est pas la situation qui déclenche ces sentiments en vous, mais comment vous choisissez de les regarder. Cela peut être difficile à accepter, mais c’est la vérité. Votre vie est comme vous la voyez. Ne jamais sous-estimer la puissance de la pensée positive (et de l’action positive). […]

  2. Bernadette GILBERT

    Bonjour Martin,
    On a donné toutes les définitions au bonheur… le décrivant souvent comme devant venir de l’extérieur alors qu’il est en nous et au présent. Les erreurs du passé, une fois digérées, doivent en effet devenir des expériences dont on ne garde que le positif.
    Une théorie qu’il n’est pas toujours facile à mettre en pratique.
    Merci et à bientô t!
    Bernadette GILBERT son dernier article:Omega-3, bienfaits et sourcesMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

ban728x90
Lire les articles précédents :
9 risques que les gens heureux prennent chaque jour

9 risques que les gens heureux prennent chaque jour. La meilleure chose que vous pouvez faire de cette...

Fermer