Envie de changer !
Développement Personnel

9 signes que votre ami est toxique

Gas mask,question de vie,vie,toxique,amitié,ami,amis,temps,personne,négativité,chose,quelque chose,mettre fin,besoin

9 signes que votre ami est toxique

Un ami toxique vous complique la vie. C’est une personne plus que nuisible, c’est un parasite. Vous perdez un temps précieux quand vous traitez avec sa négativité. Souvent en le quittant vous vous demandez pourquoi vous vous sentez tellement découragé. Si vous voulez vous simplifier la vie, ne fermez plus les yeux plus longtemps sur une amitié toxique.

Que fait un ami toxique.

1. Il vous asphyxie .– Vous vous sentez psychologiquement vidé de toute réaction émotionnelle après avoir passé du temps avec lui, au lieu de vous élever. Lire: Ces gens qui font du chantage affectif 2. Il ne vous est pas favorable.– Vous avez peur de lui parler des nouveaux aspects importants de votre vie parce qu’il a été peu favorable ou franchement désagréable sur vos idées ou vos projets dans le passé. 3. Il ne fait rien de bon. – Il participe régulièrement à des activités qui sont moralement discutables. 4. Ses valeurs et ses intérêts sont opposés aux vôtres. – Les systèmes de valeurs dissemblables se mélangent souvent comme l’huile et l’eau. Cela ne signifie pas nécessairement que les autres personnes ont tort, cela signifie seulement qu’elles ne sont pas bonnes pour vous. 5. Il n’est pas fiable. – Il ne tient pas ses promesses. 6. Il ne vous contacte que quand il a besoin de quelque chose. – Sinon, vous n’avez jamais de ses nouvelles. 7. Il ne fait aucun effort pour vous rencontrer. – Si vous êtes toujours celui qui appelle votre ami pour organiser une sortie pour être avec lui, alors que la réciproque ne vient jamais, parce qu’il ne veut pas sortir de son confort routinier, il y a sûrement un problème. 8. Il est jaloux de vous. – La jalousie est: « je veux ce que tu as et je tiens à te le prendre.» 9. Il n’a aucune ambition. – Méfiez-vous, un manque d’ambition peut être contagieux. Comme le dit, l’adage:« vous ne pouvez pas voler comme un aigle quand vous passez votre temps avec les dindes.»

Comment mettre fin à une amitié toxique.

D’après mon expérience, il y a deux façons de mettre fin à une amitié toxique: rapidement et douloureusement ou lentement et maladroitement. Ce n’est ni amusant, ni plus propre et ni plus facile.

Si vous voulez garder la personne dans votre vie mais avec distance:

1. Cessez de répondre à ses faux appels de détresse. – Ne vous laissez pas embarquer dans des discussions non constructives et des pleurnicheries égocentriques sans aucun intérêt. 2. Prenez le contrôle positif des conversations négatives. – C’est bon de changer de sujet, prenez la parole pour orienter la conversation loin des plaintes récurrentes. Soyez prêt à être en désaccord avec lui et faites face aux conséquences. Lire: Comment devenir un optimiste contagieux 3. Soyez brutalement honnête. – Certaines personnes ne reconnaissent pas vraiment leurs propres tendances nuisibles de leur comportement inconsidéré. Vous pouvez effectivement dire à quelqu’un: « je sens que tu m’ignores jusqu’à ce que tu aies besoin de quelque chose.» Vous pouvez aussi être honnête et lui dire, si son attitude est trop négative: « je suis en train de me concentrer sur les choses positives. Je pense que c’est une bonne chose, nous pouvons en parler?» Il peut l’accepter ou ne pas l’accepter, mais votre honnêteté fera en sorte que toute l’amitié qui continue est construite sur un terrain mutuellement bénéfique.

Musique Zen de relaxation et méditation, musiques Mp3 relaxation

Si vous voulez arrêter définitivement votre relation avec la personne :

1. Cessez de prendre toujours ses appels. – Si vous êtes coincé et obligé de le voir régulièrement, comme par exemple un collègue de travail, gardez vos rapports sur un plan purement professionnel. Trouvez une raison de le quitter en vous excusant si nécessaire. Vous ne pouvez pas couper les liens si vous acceptez de toujours discuter d’une manière régulière. 2. Dites-lui fermement que vous en avez assez. – Si vous avez décidé qu’il est temps de couper une influence véritablement nuisible et de la pousser hors de votre vie, vous pouvez lui dire honnêtement (sans être cruel): « je ne peux pas être ami avec toi en ce moment.» Ce n’est pas amusant à entendre, mais cela a l’avantage de mettre tout le monde sur le même plan. 3. Faites-vous de nouveaux amis qui en vaillent la peine. – Sérieusement! Donnez de votre temps à des amis avec lesquels vous êtes connectés et profitez de ces moments. Quand vous avez de meilleures choses à faire, vous ne pouvez plus passer votre temps à vous inquiéter de la négativité de vos amis toxiques. lire: Comment se faire des amis

Soyez enfin un bon ami

Si vous n’êtes pas prêt à favoriser les amitiés de qualité, vous ne réussirez pas à réduire le nombre d’amis négatifs, dans votre vie. À l’occasion, vous pouvez constater que la négativité d’une amitié disparaît lorsque vous commencez à être un meilleur ami vous-même. Honnêtement, je ne suis pas en train de prêcher, c’est quelque chose que je travaille encore et encore dans ma vie, même à mon âge avancé. Faites ce premier geste, faites un compliment sincère, planifiez une excursion amusante avec une autre personne, envoyez cette carte ridiculement drôle sans aucune raison – il y a des tonnes de façons de nourrir votre amitié. Lorsque vous êtes entouré de bons amis avec de bonnes intentions, il est incroyable de voir comment la mesquinerie et la négativité s’évaporent, naturellement.

La parole est à vous:

Quelle est votre expérience, en amitié toxique?
S’il vous plaît partagez vos impressions dans les commentaires. 🙂

468x60

//////////////FORMULAIRE AVEC LIGHTBOX/////////////////////

fermer la fenetre

Bonjour et merci

laissez-moi votre Email

et recevez la Newsletter

et le rapport GRATUIT "Méditation et Thérapie"



Recevez le rapport GRATUIT  "Méditation et Thérapie"

 
39 comments
  1. Pouic

    Bonjour,

    j’ai rompu avec ma meilleure amie il y a moins d’un an car notre amitié était trop lourde à porter pour moi. Outre le fait – qui n’est pas insurmontable! – que nous ayons des styles de vie opposés (études et voyages pour moi/mari et enfants pour elle), en évoluant et en déménageant j’ai pu prendre de la distance par rapport à notre amitié.
    En effet, j’ai connu une grande dépression qui a duré 2 ans pendant mes études dont je me suis sortie petit à petit grâce à l’aide d’une psy et sans vraiment solliciter mon amie. J’ai réussi à retrouver optimisme, envie, liberté.
    A partir de là, j’ai ouvert les yeux et vu combien elle était malheureuse et ne parvenait pas à s’en sortir. Elle voulait divorcer, partir avec son fils pour se sortir d’un mari pervers manipulateur (selon moi) mais ne le faisait pas. Je lui ai conseillé d’aller voir un psy, elle l’a fait puis elle a fait marche arrière disant que le psy ne la comprenait pas.
    J’avais l’impression qu’elle me tirait vers le bas. Elle me couvrait d’admiration et de cadeaux, me complimentait en même temps qu’elle se rabaissait. Cette situation était insupportable pour moi. Je ne savais pas quoi faire quand elle m’appelait en pleurs pour me dire que son mari l’avait insultée, qu’elle s’était disputée avec sa collègue de boulot, que c’était elle à la victime !
    Les derniers temps, je trouvais des subterfuges pour l’éviter….
    Puis un jour j’ai craqué, je lui ai demandé de l’aide lors d’une baisse de moral et elle n’a pas compris. Alors que je vivais une période difficile après avoir été menacée par un élève (je suis prof remplaçante), elle tournait en boucle sur son futur voyage et sa culpabilité à laisser son fils et son mari pour aller s’éclater avec ses amies à l’étranger.
    J’ai essayé de lui faire passer le message plusieurs fois. Puis j’ai craqué et lui ai envoyé un long message pour lui dire que je préférais prendre de la distance tant qu’elle ne serait pas allée voir un psy. Qu’elle traînait les mêmes problèmes depuis 10 ans et que notre amitié était trop lourde à porter. J’ai pensé que cela lui ferait un électrochoc….
    Parfois je regrette, d’autres fois je me dis que j’ai bien fait… Je sais que je lui ai brisé le coeur.
    Merci pour votre article !

  2. Martine

    Bonjour,
    Comment se défaire sans conflit d’une relation amicale toxique ? nous sommes un couple uni et depuis 1 an et demi, sommes « amis » avec un autre couple ! Au début, tout est ok ! puis l’amie propose des séances de reiki à mon mari qui est atteint du zona ophtalmique, et alors, les problèmes arrivent, toutes les semaines, mon mari va durant 2 heures à sa séance, au bout d’un an, je dis à mon mari d’arrêter…. en lui expliquant que ce n’est pas normal ! bref, cela s’est arrêté. Puis, maintenant ce sont des échanges de mail « en secret » ! mon mari efface les messages directement de sa boîte mail !? par contre, cette amie m’adresse 2 fois par semaine des petits courriers amicaux !!!! C’est pour devenir fou ! j’ai eu une explication avec mon mari, qui a compris, et me certifie qu’il n’a rien fait de « mal » ! Je veux bien le croire ! nous avons 68 et 69 ans ! les autres 10 ans de moins ! comment faire pour se retirer de cette relation ? merci d’un conseil !

    1. martin mairesse

      Bonjour Martine,

      Ne perdez pas votre temps, il faut rompre rapidement avec une relation toxique. En accord avec votre mari, mettez en place une stratégie. Refusez toutes invitations
      ou toutes propositions de rencontres. Je pense que si vous tenez bon. Au bout de quelques refus, ils comprendront bien. Mais surtout avec doigté et fermeté.
      Ne vous laissez pas prendre à tous les stratagèmes qu’il pourront mettre en oeuvre.
      Cordialement.
      Martin

  3. Noemie

    Ça m’a ouvert les yeux, ma meilleure amie était toxique dans ma vie, sur certains points.. Je l’aimais énormément. Effectivement, elle aller toujours mal et bien sûr c’est que dans ces moments que j’existais. Elle me descendait plus bas que terre et essayait toujours d’être au dessus de moi. Elle avait des réactions, des actions que je ne me permettrais jamais de faire, et on se disputer souvent sur ce faits… Maintenant qu’ons ne se parles plus je me sens mieux. Beaucoup mieux.

    1. martin mairesse

      Bonjour Noémie,
      J’ai mis plus de 20 ans à décider de me séparer d’une relation toxique. Aujourd’hui, je me dis que j’aurais dû le faire beaucoup plus tôt. J’ai laissé beaucoup de positivité dans cette relation. C’est fini, est c’est beaucoup mieux.

  4. leonie

    Bonjour Artemis,
    Je suis journaliste pour l’émission de France 2 « Dans les yeux d’Olivier ».
    Nous préparons actuellement une émission dédiée aux relations toxiques. A travers ce film, nous souhaitons donner la parole à celles et ceux qui ont vécu ou vivent encore une relation toxique avec des parents manipulateurs, un thérapeute malveillant, un ami ou un collègue étouffant,… Comment s’en sortir, comment lutter, comment se reconstruire ? Nous nous intéressons à ce que ressentent ces personnes, à leur quotidien et aux conséquences directes sur celui-ci.

    Pourrions-nous entrer en contact pour discuter de votre expérience d’amitié toxique ? Voici mon contact : leonie.samel@francetv.fr

    Si vous ne connaissez pas notre émission, sachez que notre approche se veut extrêmement bienveillante depuis déjà 7 saisons.
    Voici des liens vers des émissions que nous avons déjà réalisées :
    – Sous l’emprise d’un manipulateur : https://www.youtube.com/watch?v=5R4MbU9a-Bk
    – Ils ont brisé l’omerta : https://www.youtube.com/watch?v=21A2jQZJqG8

    N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez plus d’informations cela ne vous engagera a rien.
    Bien cordialement,
    Léonie

  5. artemis

    Bonjour,
    je viens faire aussi un témoignage sur l’amitié toxique. C’est une femme de 43 ans, je l’ai rencontrée par le biais du travail, mais cela à commencé plus tard. Cette relation est devenue malsaine à mon sens. Je ne m’en suis pas aperçu tout de suite, malheureusement. Mais lorsque j’ai eu des certitudes, j’ai pris du recul ça aide beaucoup et j’ai pu ainsi voir « son petit jeu ».
    Donc au fur et à mesure que je la fréquentais les doutes sur sa personnalité et sur son amitié devenaient insistants. On se fréquentait assez souvent, elle commençait par me critiquer en essayant de me faire comprendre qu’elle était mieux que moi. Et bizarrement parfois j’avais l’impression de lui servir de » faire valoir ». (sans aucune prétention).
    Elle critiquait mon EX mais ne se gênait pas pour le courtiser devant moi.
    Elle « se sers de moi » pour mes connaissances.
    Tout ce que j’ai chez moi (meuble, bibelot, décoration) elle veut la même chose , les vêtements… jusqu’à la couleur des cheveux.
    Elle ne fait jamais de compliments, si je lui parle de mon ami (concernant un souci) elle va le critiquer plus tôt que de trouver une solution. Se plaint et critique son autre amie (qu’elle utilise pour faire des sorties).
    Je la sens jalouse et envieuse, j’ai l’impression parfois qu’elle voudrait être moi. Il n’y a pas de conversation intéressante avec elle si ce n’est qu’elle essaie de m’entrainer dans ses embrouilles avec ses autres contacts mais je ne rentre pas dans son jeu. Et de plus je la sens hypocrite dans toutes ses relations.
    Voilà cela fait 2 ans que je la fréquente en tant qu »amie », je ne suis même pas sur qu’elle connaisse le sens du mot ami .

    J’ai perdu beaucoup de temps avec elle,elle me prenait tout mon temps il n’y a pas de réciprocité, elle veut toujours mieux que moi, alors j’ai commencé par espacer les contacts, refusant de la rencontrer ou de faire les magasins avec elle. Je pensais qu’elle allait comprendre mais elle insiste. Et depuis que je me suis aperçu de son manège, que cette amitié n’existe pas réellement.
    Je me suis dit qu’en 2017 il fallait que je cesse cette fréquentation et que je me consacre à ma famille et à moi , donc malheureusement je suis allée jusqu’au clash pour qu’elle me laisse en paix.
    Voilà mon histoire d’amitié toxique.

    1. martin mairesse

      Bonjour Artemis,

      J’ai bien lu votre commentaire qui m’a touché.Hélas, nous avons tous plus
      ou moins dans notre entourage proche des gens qui ne méritent qu’une chose
      qu’on leur tourne le dos et qu’on les oublie le plus rapidement possible.
      Mais,je sais que ce n’est pas toujours facile. Votre témoignage a suscité
      un intérêt pour Léonie qui est journaliste pour l’émission de France 2 «
      Dans les yeux d’Olivier ».
      Si vous le voulez, je lui transmet vos coordonnées.
      Qu’en pensez-vous?
      martin

  6. Estelle

    j’aurai un conseil à vous demander.
    Il y a quelques années, j’avais une forte amitié avec quelqu’un qui m’a fait énormément de mal et à qui j’ai donné tout mon temps et toute mon énergie. C’était une personne malveillante qui me vampirisait, s’inventait des choses pour me garder entre ses griffes, était jalouse de mon couple et de mon quotidien. je ne me sentais jamais bien lorsque je rentrais à mon appartement et même mon conjoint passait au second plan. j’étais coincée je ne pouvais la laisser, j’avais peur qu’elle me le fasse payer ou qu’elle se fasse du mal la sachant imprévisible. Notre amitié a finalement éclaté pour diverses raisons mais en grosse partie pour ses agissements. Je lui avais expliqué qu’il était préférable pour moi de ne plus la fréquenter et que son attitude négative me tirait vers le bas, que j’étais fatiguée de toutes ses histoires et que je voulais garder mon énergie pour ma vie de famille. J’espérai qu’elle respecterai cela pourtant je me suis faite harceler et insulter pendant des semaines jusqu’au jour où la personne s’est enfin décidée à comprendre que je ne voulais plus aucun contact et que je continuerai à ignorer toute cette méchanceté. C’était un soulagement. Quelques années sont passées et la voilà à nouveau dans ma vie, j’ai fait la bêtise d’accepter un rendez-vous cet été car elle me donnait l’impression d’être en paix avec elle même. Cependant plus je l’ai revu plus je me suis rendu compte que rien n’a changé. Elle recommence son petit manège et pense réussir à me tromper mais j’ai vu claire dans son jeu cette fois ci. Par la suite j’ai décidé de poser de plus en plus de distance entre nous et en étant la plus froide et ferme possible mais le schéma du passé se renouvelle alors qu’en aucun cas je l’ai laissé se reposer sur moi comme autrefois, pourtant je suis quand même épuisée et déprimée comme à l’époque. j’aimerai ne plus avoir à faire à cette personne. Si s’éloigner et adopter un comportement distant ne suffisent pas, comment puis-je mettre un terme à la relation sans passer par la case conflit (donc ne pas dire réellement le fond de ma pensée) ? je ne veux pas passer des semaines à me disputer. C’est une personne qui ne pense qu’à elle, je doute qu’elle puisse se remettre un jour en question. Quel conseil me donneriez-vous ?
    merci

    1. martin mairesse

      Bonjour Estelle,
      Je pense qu’il est URGENT que vous preniez le taureau par les cornes.
      Je crois que vous êtes une personne qui n’aime pas les conflits, mais aujourd’hui,
      il y va de votre sauvegarde. Comment pouvez-vous continuer à détruire votre sérénité ?
      Je suis persuadé que vous pouvez, tout en restant vous-même, sortir de votre vie cette personne toxique.
      Je vous conseille de dire réellement le fond de votre pensée.
      Allez-y jusqu’au bout de ce que vous avez à lui dire et ensuite bien lui faire comprendre que cette conversation est la dernière et sans appel.
      Vous allez pouvoir, vous retrouver et vous verrez puisque je l’ai vécu, le temps passant, vous finirez par l’oublier.
      Avec toute mon amitié.
      Martin

  7. Rose

    Salut !
    Sympa cet article !
    J’ai une « amie » qui fait partie d’un même groupe de quelques amies. Elle critique sans arrêt, donne tout le temps son avis sur ce que font les gens de leur vie, dit ce qu’ils devraient faire. Et c’est son seul sujet de discussions. Cela pourrait passer si ce n’était que sur les gens qu’elle ne cotoie que peu mais tout le monde y passe, y compris ses amis.
    Quand je suis avec elle je me sens nulle, mal dans ma peau. Par moment, elle pète un câble et me dit des choses vraiment blessante. Je n’ose trop rien dire de peur de perdre le reste de mes amis. Je ne veux plus la cotoyer, j’aimerais qu’elle disparaisse de ma vie. Malheureusement, deux amies auxquelles je tiens bcp, ne pense pas comme moi. J’ai peur que si je coupe les ponts avec une, les autres ne veuillent plus de moi comme amie car cette fille a une aura de leader dans notre petit groupe.
    Je ne sais plus quoi faire. Notre groupe doit partir en voyage quelques jours et je ne sais pas comment être avec cette personne. Actuellement, nos relations sont pas terribles. J’essaye de recoller les morceaux, même si le coeur n’y est pas afin de rester dans le groupe.
    Je suis assez perdue et anxieuse par rapport à cette situation..
    Avez-vous des conseils à me donner ?

    1. martin mairesse

      Bonjour Rose,

      Il arrive souvent qu’un comportement négatif cache un mal-être profond.
      Peut-être avez-vous besoin de prendre du recul concernant cette personne.
      Mais gardez toujours en tête que si cette personne est toujours blessante
      envers vous, c’est qu’il y a quelque chose en vous qu’elle n’a pas et qu’elle
      vous jalouse. Je pense que vous devez, puisque ne voulez pas vous exclure du
      groupe, pendre les choses avec plus de légèreté et voir si son comportement
      avec le temps change.
      Bonne chance et courage.
      martin

  8. Sad

    Mon ex petite amie était toxique. Elle m à utilisé umilié fait dormir dehors sous la pluie. Ma quitté et m à dit qu’elle allait me démolir au près de tous. Pour me dire crève dans son dernier appel et j ai demandé conseils longtemps à mon pote d enfance qui lui aussi était toxique. C est fou je pourrais écrire un roman de me péripéties de l année dernière. À cause de tout ça j ai fait une dépression à 28 ans ! Pourtant je suis toujours autant attaché à cette fille qui m’a quittée il y a 1 an. Je pense chaque jour à elle avec nostalgie… Et je meurs d envie de retomber à nouveau dans ses bras. Je ne sais plus quoi faire pour passer à autre chose, et j ai pourtant tout mais tout essayé.

    1. sid

      salut sad! dans ton fort interieur, tu sais ce qui est mal et bien! fuit le mal et continue! même si c’est dur d’oublier! jsors d’une relation bizarre honteuse à expliquer! désolée! lui et moi sommes tous 2 dans un pays étranger! après presq 2ans d’amitié, il m’a demandé en mariage et a même fixé la date pour l 12oct2016! oct venu, il m’a fait savoir qu’à cause des troubles éléctorales l mariage est réporté! j n connais pas son village d’origine, son quartier, sa maison, ses amis, sa famille, là où jdevrais vivre si mariage! il vient chez moi presque tous les jours et mange sa salade ou bouillon comme il aime! « n t’en fait pas tu sauras au moment venu, laisse moi faire » via mon phone, j’ai déjà entendu la voix de son frère et sa fille de 3ans à qui j’ai déjà offert des cadeaux! via son phone j’ai parlé avec sa mère? sa soeur? qi n comprenent pas français, j n’ai aucun contact avec les siens! il prétend aller saluer les miens un jour! en déc, mois où jfais mon bilan m’a ouvert les yeux! est c une vie?

  9. murielle

    j’ai rompu très récemment avec une amie de 25 ans dans des circonstances difficiles.
    Depuis plusieurs années je ressentais un grand malaise à chaque contact téléphonique ou chaque fois que je voyais cette amie, sans pourtant me l’expliquer. J’avais l’impression pénible d’une indifférence et d’un mépris de sa part pour toutes mes entreprises et pour mon travail, je subissais ses remarques négatives ou moqueuses ; je me sentais peu aimée et frustrée car elle ne m’invitait jamais chez elle, nos réunions et repas se passant chez moi, sous prétexte que chez elle ce n’était pas rangé ; de fait elle a probablement ce qu’on appelle un syndrome de Diogène, qui s’est installé progressivement, c’est à dire qu’elle entasse jusqu’à l’extrême, ne nettoie et ne range pratiquement jamais rien, et refuse de consulter. Elle a toujours fui toutes mes tentatives d’explication franche, sans pour autant rompre. Récemment j’ai compris qu’elle manipulait ma frustration, car j’ai une séquelle d’enfance malheureuse, le fait que quand je me sens frustrée je m’accroche au lieu de laisser tomber ; cela a pu m’être utile professionnellement pour avancer, mais en amitié, c’est un gros défaut.
    Quand j’ai compris cela, après plusieurs échecs de tentatives de dialogue, j’ai décidé de rompre la relation, mais à ce moment elle est tombée très gravement malade d’un cancer à un stade avancé. Je l’ai alors aidée de toutes mes forces pour l’intégrer le plus rapidement possible dans un parcours de soins efficace, et je l’ai guidée pour régler toutes les démarches administratives relatives aux aides auxquelles elle a droit. Mais notre relation est restée semblable, moi aidante, elle recevant comme si c’était un dû, avec froideur, dans l’exigence, sans aucun remerciement, ni gentillesse.

    Cette maladie a mobilisé mon amitié et mes ressources encore plus que d’habitude, et je me suis vue atteindre malgré moi un point de rupture à son égard, une incapacité à la supporter davantage, malgré que je ressente une forte culpabilité due à la gravité de sa maladie. En même temps j’ai commencé à avoir d’importants troubles du sommeil. Ayant réussi à impliquer sa famille pour l’aider, j’en ai profité pour rompre, sans qu’elle manifeste rien. Depuis je ressens toujours cette culpabilité, bien qu’en même temps je me sente soulagée et dorme à nouveau paisiblement.
    En lisant votre article, j’ai compris que cette personne avait été toxique pour moi, et sûrement moi pour elle (j’ai un appartement assez rangé, trié, plutôt propre et une demande d’amitié excessive par rapport à ce qu’elle était capable de me donner, je suis plutôt extravertie, affective, et j’avais très peu de points communs avec elle). J’aurais dû rompre il y a des années mais la crainte de la solitude m’a toujours retenue. Je sais aujourd’hui que la franchise, le courage de se faire de nouveaux amis, et aussi travailler sur soi valent mieux que conserver des années durant une amitié rassurante quelque part, mais toxique.

  10. martin mairesse

    Bonjour,

    Je ne vois pas votre prénom, c’est sans importance…
    Je vais vous répondre.
    Je vous conseille de ne plus voir cette personne
    et de vous trouver une autre amie.
    Oui, je pense que c’est une amie toxique,
    Ne perdez pas votre temps, d’autres amies vous attendent.
    Rendez-vous libre !
    martin

  11. anonyme

    bonjours j’ai un souci avec une amie, on est meilleur ami depuis la 6e et en 5e et 4e elle a prit ses distances et chaque année elle a une nouvelle amie, je me sens mal et ne s’intéresse pas a moi et même si j’exagère ma tête de dépressive elle ne me demande jamais ce que j’ais, elle rapport toujours les discussions à elle et quand cela me concerne elle me coupe pour me parler de ses chats et autre, est-ce une ami toxique ?

  12. Daniel

    Merci pour l’article, très intéressant! Je crois qu’il faut aussi voir si la toxicité est chronique ou passagère. Chacun peut avoir un coup dur momentané. Mais pour le long terme, faudrait avoir une solution pour ces gens, parce qu’au fond, on est tous dans le même bateau, juste qu’eux souffrent plus que nous et donc, ils ne voient et ne parlent que de misère et de malheur, et non seulement leur peur de ne pas survivre peut être étouffante pour les autres mais elle est aussi le centre de leur attention, d’où un intérêt trop porté sur eux et le fait qu’ils ne soient pas à leur tour présent quand on aurait peut-être nous-même besoin d’une épaule compatissante. Mais en effet, pas besoin de porter la misère du monde sur nos épaules non plus, la société repose sur les gens positifs et productifs, c’est certain ! Je pense que le fait même de savoir que la personne est toxique nous permet déjà de faire la part des choses et de ne pas nous vider automatiquement de notre énergie à son contact.

  13. Claudie

    Mille mercis pour vos articles que je découvre seulement maintenant

    Des amis toxiques, enfin comment juger de la « toxicité » de nos relations.
    bien sur ils ou elles font toujours appels à nous quand ils en ont besoin, ils peuvent nous ignorer dans d’autres cas, être égoïstes jusqu’à la méchanceté, et autres défauts, ils ne partagent généralement nos idées, parfois dépressifs, mal dans leur peau. Mais oui je continue à être présente, à aider, à tenter de les faire s’ouvrir à d’autres sentiments humains en espérant qu’ils seront perfectibles, je ne dis plus toujours oui a leur demande, je fais part de mon point de vue d’une façon parfois un peu ferme.
    et parfois la roue tourne … ou pas
    Merci à tous pour vos commentaires
    Bien à vous

  14. katia

    madame » moi aussi »
    j’ai une « amie » depuis qqs années; je l’ai tjrs trouvée un peu malsaine bien que gentille . A l’époque je n’etais pas bien ds ma vie ; actuellement ca va bcp mieux a tous pts de vue et justement je trouve de plus en plus difficile de voir cette amie . Elle ponctue ses phrases plrs fois par jour de  » moi aussi !  » qd je parle de ce qui m’arrive; elle a plus de 60 ans mais j’ai l’impression d’etre avec une gamine immature ! Qd qqchose de bien m’arrive, elle ne reagit pas , ne montre aucun sentiment ! Elle fait preuve de peu d’empathie alors que c’est le sel de l’amitié ! Je pense qu’elle est jalouse de moi mais je n’ose pas le dire pensant que l’on va me trouver orgueilleuse .En effet, je suis plus jeune et plus jolie qu’elle mais doit-on payer pour ça ? Qd ca allait mal das ma vie on m’enfonçait, maintenant que ca va bien, je ressens la jalousie de qqs personnes; drôle d’etre humain ! j’aimerais rencontrer des personnes saines, qui se prennent en charge et qui n’envient pas les autres ! On est responsable en partie de sa propre vie ! Cette personne a eu des accés de paranoia dans sa vie, est ce que cela vient de là ? J’ai deja rompu avec elle il y a qqs années, mais elle est revenue vers moi qqs années apres qd j’avais oublié mes rancoeurs . Que me conseillez vous ? En fait je crains de la quitter par peur d’etre encore plus seule et de ne pas retrouver d’amies sincères, car cela ne court pas les rues ! Je pense que c’est une personne toxique pour moi du moins et qu’elle ne s’en rend pas compte ! Je pense que je reste avec elle car on a les memes gouts culturels; mais je dois dire qu’elle ne m’invite pas a des sorties qui m’interesseraientt ! merci de vos conseils

    1. martin mairesse gypy

      Ecartez surtout les personnes jalouses de votre entourage. Les personnes mals dans leur peau ne supportent pas que vous soyez heureuse. Elles ne peuvent que vous apporter des mauvaises choses. Choisissez des relations positives et prenez votre temps avant de vous ouvrir complètement. Il est parfois obligé de passer par un temps de vraie solitude, mais la lumière est au bout du chemin.

      1. Katia

        katia
        merci, vous m’encouragez ! Je pense que pour l’instant, ma meilleure amie, c’est moi-meme !Il faudrait que j’apprenne à faire les choses seule, de plus cela me fera rencontrer des gens ; pour l’instant je me suis inscrite dans des associations, un premier pas qui va payer j’espere ! bonne continuation a vous !

  15. Maria

    J’avais déjà été beaucoup triste à cause de précédentes « amitiés » qui s’étaient finis dans le mur et le choc était très douloureux.
    Quand ma meilleure amie, que j’ai toujours mise en valeur, m’a mise de côté à partir d’un certain moment je me suis sentie rejetée, trahis. J’ai commencé à avoir de doutes à savoir si elle était vraiment mon amie, et je ne le cache pas j’en ai pleuré. Car le plus douloureux n’est pas de savoir que son amie est toxique mais de voir son amie changer de comportement envers nous sans raison. Quand j’ai lu l’article j’ai compris qu’il faut que j’essaie de m’en détacher petit à petit pour ne pas que la chute finale ne soit brutale et innatendue.
    En tout cas merci beaucoup!!

    1. Lulu

      Je me retrouve trop dans ce que tu me dis … Moi aussi ma meilleur amie on été fusionnelle et du jour ou elle a eu quelqu’un a changer de comportement alors que je l’ai sortie du gouffre dans lesquel elle était et au final ça m’as affectée moi aussi et j’arrive pas a m’en détachée …

  16. Chris

    Martin, ton article est vraiment bien écrit et est rempli de vérités. Ces dernières, je l’espère, permettront à certaines personnes d’ouvrir les yeux sur certaines de leurs amitiés.
    Il est important de savoir lâcher prise sur une amitié toxique. Et tu donnes ici la solution pour les deux cas de figures :
    – Pour les personnes qui veulent tout de même garder cet ami dans leur vie
    – Pour les personnes qui veulent arrêter définitivement cette relation
    J’aurais aimé pouvoir rajouter un point dans un de ces deux cas, mais je pense que tout est dit.
    Et comme Jim Rohn le disait : Vous êtes la moyenne des 5 personnes avec qui vous êtes le plus en relation. Sachez donc,vous entourer de personnes positives.

  17. Amanda

    Bonjour j’ai connu ce problème en 2009 suite au décès de mon beau père lorsque je me suis mise à essayer de relever ma belle mère qui déprimait j’ai fait comme un buvard j’ai absorbé toutes ses émotions et le peu d’énergie que j’avais elle me l’a bouffé à l’époque. Ma vie de couple avec son fils elle habite a 100m était la cata disputes etc… Et puis en 2011 j’ai accouche elle s’est permise de jouer la patronne avec moi etc…toujours derrière son sourire de bonne soeur bref a la baraque c’était pire disputes horribles avec mon bébé qui venait de naitre.les choses se sont applaties quand son fils a enfin au bout de 10 ans ouvert sa bouche mais c’était ambigu et puis l’année dernière mon père s’est suicidé et la aucun soutient mon fils qui voyait sa mère pleurer et la vieille belle mère en 3 ans jamais elle a invité mon prit gamin a manger bref j’ai pète les plombs toute seule dans ma tête et jme suis dit quand j irai mieux que jme serai sorti du deuil de mon père je vais faire un tri dans ma vie y aura un avant et un après et c clé j ai fait j’ai envoyé chier la vieille mon fils et moi on y va pu on se de valorisera pas pour la merde elle a été hospitalisé je me suis pas déplacé et maintenant jpense a moi dans tout ce que je fais et j’en voies bouler ceux qui me font perdre mon temps ! Et ben vous savez quoi j’ai jamais été aussi heureuse et ma santé va mieux!!!

  18. A

    Bonjour ,
    voila je laisse ce commentaire car je ne sais plus ou j’en suis. j’ai connu une personne au travail, qui au début n’attirait pas mon attention du tout.au fur et a mesure du temps,on a commencé a se rapprocher. mais elle etait en couple, avec un de mes collègues, donc aucune abiguité. jusqu’au jour ou elle a souffert de sa relation et a rompu. elle est donc venu se confier a moi. elle s’est bcp rapproché,commencé a venir manger chez moi régulièrement,a faire quelques sorties ensemble etc..puis au fil du temps nous somme devenu inséparable,nous avons tout fais ensemble,sauf l’amour.nous avons commencé a avoir une complicité énorme,et un rapprochement physique s’est fait au fur et a mesure.se prendre dans les bras,des petits bisou dans le coup etc..elle a dormi avec mois plusieurs fois sans que rien ne se fasse.depuis quelque temps on se pose la question de couple ou pas couple, elle a eté jalouse de moi et inversement.dans notre relation jai limpression qu’un jour ça peut etre blanc et lautre noir. nous avons eté trop proche d’un coup,trop complice , qu’auojurd’hui cela fait 6 mois qu’on se gache a ne pas avoir de relation avec quelqu’un d’autre.aujourd’hui jai commis bcp d’erreurs avec elle, elle me dit qu’elle me supporte pas quand je réagis mal,la pluspart du temps quand je bois.elle me dis que je fais tout de travers avec elle. et on en ai arrivé au point qu’elle veuille non pas couper les ponts,mais prendre des distances, se qui est vraiment vraiment difficile après tous les moments que nous avons passé ensemble.elle ma dit qu’elle ne m’oublierai jamais et que jaurais tjrs une place dans son coeur..j’ai limpression qu’elle m’aime mais me deteste aussi..je ne comprends plus et jen souffre..

  19. sylviane

    Bonjour Martin,

    Nous avons les mêmes références littéraires et en effet il faudrait se débarrasser des personnes toxiques même si nous les connaissons depuis longtemps.

    Il faudrait avoir ce courage-là et après bien des tergiversations j’ai réussi à me défaire d’une amitié toxique il y a un an et j’avoue avoir ressenti un sentiment de liberté et de soulagement que je n’imaginais pas possible
    sylviane son dernier article:l’art de se stresser pour pas grand chose et même pour rienMy Profile

  20. Nathalie

    Bonjour Martin,

    Je me retrouve un peu dans le commentaire de Nicole. J’ai parfois l’impression d’être un « Saint-Bernard » pour certaines personnes…

    J’en arrivais même à me rendre malade et à ne plus profiter de mes bons moments à moi à une époque tellement je laissais les problèmes des autres envahir ma vie.

    J’ai fait du tri et je garde mes distances avec ces personnes « toxiques » comme tu dis. J’ai vraiment été déçue et il m’a fallu du temps pour ouvrir les yeux…

    Je préfère être très peu entourée plutôt que très mal entourée !

    A bientôt !
    Nathalie son dernier article:Les cosmétiques naturels et moi : Je deviens testeuse MyCosmetik !My Profile

  21. nicole

    Bonjour Martin,
    Même s’il faut aimer les personnes comme elles sont, c’est vrai qu’il faut être très fort pour partager du temps avec un ami toxique! J’ ai cru aider une amie en la recevant une à deux fois par semaine et un jour, alors qu’elle me disait qui fallait l’accepter comme elle était, je lui ai répondu que je n’avait pas choisi de vivre avec elle et ses problèmes! Depuis je ne l’ai plus jamais revue et je m’en porte mieux!
    nicole son dernier article:Commentaires sur Les dessins peintures de la préhistoire par Nicole HoggeMy Profile

  22. cécile

    wouaou! Alors là, très fort Martin! J’avais déjà écrit des choses sur la toxicité mais je ne l’avais pas décrite de cette façon! Si tu le permets, je vais utiliser ta liste pour illustrer les manifestations de toxicité interne dont je parle souvent dans mes articles.
    Mon approche de la toxicité peut par contre aider une personne qui vit avec une personne toxique à intervenir sur son état de toxicité interne, ce qui a des répercutions sur le comportement.
    Il est vrai que comme tu le dis, il faut savoir se protéger des personnes toxiques. Mais les aider, avec les bons outils, est une autre possibilité (en gardant ses distances…).
    Bravo!
    Cécile

  23. Maxime

    Bonjour Martin,
    Merci de cet article très bien documenté.
    Cela fait déjà un bout de temps que j’ai mis fin à des amitiés toxiques.
    Même si j’en ai éprouvé de la tristesse sur le coup.
    C’est pour moi une règle d’écologie personnelle au niveau de mes relations.
    Je préfère garder mon énergie pour la mettre au service de mes projets plutôt que de l’offrir à l’autre pour qu’il continue à alimenter ses idées moroses.
    Cela m’a demandé du courage, j’avais peur du rejet, du regard de l’autre, de ses reproches et de la solitude que je provoquais.
    En même temps, et c’est là le vrai cadeau, c’est qu’en fermant une porte sur ce qui est nocif pour moi, j’en ai ouverte une autre vers des amitiés beaucoup plus constructives et enrichissantes.

    Vis une merveilleuse journée.
    Maxime
    Maxime son dernier article:Aidez moi à mieux vous aider dans vos relations !My Profile

    1. cherif

      Bonjour, j’ai eu à peu prés le même souci j’ai eu un ami qui était avait des problemes j’étais toujours la pour lui, à le consoler, et essayer de l’aider car il voulait quitté son pays, j’ai tout fait, mais je n’y suis pas y arrivé, on était fusionnel, on se parlait tout le temps (on s’est connu sur fb mais jamais vu en vrai), mais depuis qu’il a trouvé un moyen de partir, c’est à dire une fille qui avait les moyens de l’aider, la il a commencé à ne pas répondre à mes MP, et même quand il répondait je sentais bien que c’était pas comme avant.je lui ai posé la question il m’a dit qu’il etait occupé et amoureux et je dois comprendre… et quand j’ai su qu’il etait partie, et lui ai posé la question pourquoi il me l’a pas annoncé avant, il a répondu qu’il ne l’avait dit qu’à ses proches, c’était le coup de trop pour moi, je souffre le martyre et je n’arrive pas à me détacher malgré tout suis-je normale?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

ban728x90
Lire plus :
15 fortes convictions pour lutter contre les gens négatifs

15 fortes convictions pour lutter contre les gens négatifs Il n'y a pas grande différence entre les gens,...

Fermer