Envie de changer !
Bonheur & Bien-être

8 choses à abandonner pour trouver la paix

question de vie,questions positives,monde,vie,douleur,gens,toujours,choses,faire,compte,bonheur,tranquillité,esprit

8 choses à abandonner pour trouver la paix

« La paix ne peut être maintenue par la force;

elle ne peut être atteinte que par la compréhension. »

– Albert Einstein

La tranquillité d’esprit apparaît et se développe quand vous mettez en pratique le « laisser aller » des choses qui limitent votre progression et votre sérénité.

Vous œuvrez pour cette paix à chaque fois que vous abandonnez …

1…vos vieux regrets

Vous ne pouvez pas toujours choisir ce qui vous arrive, mais vous pouvez toujours choisir comment agir sur ce qui vous arrive. N’acceptez pas d’être jugé pour les choses que vous avez faites ou ne pas faites dans le passé.

Ne vous laissez pas submerger et contrôler par les regrets.

Peut-être qu’il y a quelque chose que vous auriez pu faire différemment.
Quoi qu’il en soit, c’est simplement quelque chose qui est arrivé, laissez-la dans le passé.

Vivre avec les regrets, est seulement une excuse pour les gens qui ont échoué. Ces échecs se reproduiront uniquement si vous n’apprenez rien de ces expériences et que vous abandonnez trop vite. 99% des échecs proviennent de gens qui ont l’habitude de se trouver toujours des excuses.

Pensez-y, vous avez rarement échoué par les choses que vous avez entreprises ou pour vos actions. Vous échouez souvent par les choses que vous n’avez pas acceptées de faire.


Lire : L’éveil de votre puissance intérieure

2…le désir d’avoir toujours toutes les réponses.

Accepter de ne pas savoir exactement où vous allez. Entraînez-vous à aimer et à apprécier cette sensation de liberté. Puisque c’est seulement quand vous vous êtes lancé dans le vide, sans aucun but précis, que vous ouvrez vos ailes complètement afin que vous puissiez voler et vous préserver de la chute.

Et pendant que vous volez, vous ne savez toujours pas où vous allez. Mais ce n’est pas ce qui est le plus important. Ce qui est le plus important, c’est l’ouverture de vos ailes.

Vous ne savez pas où vous allez, mais vous savez que tant que vos ailes resteront déployées, les vents vous feront avancer.

3…l’espoir trompeur d’une vie sans douleur.

La douleur fait partie de la vie. Les douleurs de la vie ont plusieurs formes et de différentes importances.

Il y a, la douleur de l’estomac noué lorsque vous passez, un examen, une épreuve, à l’étape suivante ou simplement de s’éloigner du familier pour l’inconnu. Il y a, la douleur aiguë, des tâtonnements pour trouver son chemin ou de ne pas prendre la meilleure voie à suivre. Il y a, l’immense douleur vertigineuse, des gifles de la vie quand tout ce que vous avez pensé ou connu n’était pas vrai ou que tout ce que vous avez prévu, tombez définitivement à l’eau.

Il y a, la douleur la plus ambiguë, comme la douleur du succès, quand vous obtenez ce que vous aviez espéré, mais que vous vous rendez compte que ce n’est pas tout à fait ce que vous aviez imaginé. Et puis, de temps en temps, il y a, la douleur chaude avec des picotements tout le long de votre corps, que vous ressentez quand vous vous rendez compte que vous êtes debout dans un doux moment de perfection. Un instant précieux, ou la réussite et le bonheur que vous ressentez, resteront gravés en vous pour toujours.

Même si tant de gens oublient que la douleur, est effectivement une bonne chose. Cela signifie que vous respirez et que vous essayez d’interagir avec les infinies possibilités qu’offre ce monde. La douleur existe seulement dans la vie. La vie vaut la peine d’accepter cette douleur parce que vous avez encore une chance de la surmonter.


Lire : Le Nouveau Coeur de la sagesse

4…vos liens avec les gens négatifs.

Les gens sont extrêmement difficiles à changer.
Tout au long de votre vie les gens vont, vous rendre dingue, vous manquer de respect et vous traiter mal. Ne vous usez pas à essayer de les changer ou de vouloir gagner leur amitié. Ne tombez pas dans votre première réaction, de les haïr. Il suffit de vous éloigner d’eux.

Ne laissez pas votre énergie partir en fumée avec eux, parce que tout le temps que vous passez avec eux, sera perdu. Ce qui restera dans votre cœur ne sera que de la haine qui vous fera du mal.

5…votre obsession pour les mauvaises nouvelles.

Pour chaque présentateur de télévision de premier plan ou de journaliste de presse écrite qui hurle sur la façon dont la vie est triste et injuste, il y a des milliers d’autres personnes dans l’anonymat qui travaillent sans relâche pour créer une différence positive dans le monde.

Pour chaque crise décourageante rapportée à perdre haleine, il y a des milliers de vraies réussites qui ne reçoivent pas l’attention qu’elles méritent. Ces réussites ont un énorme effet d’entraînement positif sur toute l’humanité.

Essayez de ne pas être obsédé par les nouvelles négatives de tous bords, apprenez à utiliser vos connaissances  pour construire votre propre chemin vers un avenir meilleur. La vie devient de mieux en mieux lorsque vous choisissez de le faire ainsi.

6…la croyance que seul compte le résultat.

La réalisation n’est pas une question d’atteindre un but précis. C’est une question de pleine conscience en appréciant les processus nécessaires pour atteindre cet objectif.

Lorsque ces intentions sont claires et cohérentes vous disposez de moyens suffisants pour apporter, plénitude et joie à votre vie, même si vous n’avez pas atteint complètement votre objectif prévu.

En d’autres termes, le voyage est la destination.

7…de mesurer votre succès, par votre richesse matérielle.

Nous sommes bombardés d’images de biens matériels de toutes sortes, avec l’implication que ce genre de bien élève en quelque sorte la valeur personnelle et la réussite. Réfléchissez à la façon dont une grande partie de votre estime de soi est connectée à la possession de biens matériels.

Franchement, le succès, le bonheur et la tranquillité d’esprit n’ont rien à voir avec la possession de richesses matérielles.

Qu’est-ce qu’une vie réussie ? C’est quand la tranquillité d’esprit et le bonheur sont atteints.


Lire : Plaidoyer pour le bonheur

8…la nécessité de vouloir tout retenir.

Les choses changent. Les gens et les circonstances vont et viennent. La vie ne s’arrête pas pour tout le monde.
La vie se déplace très rapidement. Elle se précipite du calme au chaos en quelques secondes. Ça se passe comme ça chez les gens tous les jours. Ça se passe chez quelqu’un en ce moment.

Parfois, une décision apparemment anodine secoue notre monde comme un énorme cataclysme. Des vies entières basculent et tombent en se renversant pour le meilleur ou pour le pire, par la force d’un évènement imprévisible.

La plupart du temps, ces changements viennent quand vous ne les attendez pas et où vous ne les attendez pas, mais ils se produisent. Sommes-nous tous impuissants? Sommes-nous comme des pantins? Non, ces changements viennent et vous ne pouvez rien faire à cela. Mais par la suite, ce que vous faites, face à ces grands chamboulements, compte. C’est là que vous découvrez qui vous êtes vraiment.

Lorsque vous vous trouvez face à un bouleversement, qui semble tout changer, ne vous battez pas. Commencez à construire le prochain chapitre de votre vie.

photo par Triratna

Musique Zen de relaxation et méditation, musiques Mp3 relaxation

Recevez le rapport GRATUIT  "Méditation et Thérapie"

 
12 comments
  1. marco

    bonjour MARTIN

    Merci pour ces écrits

    Je souhaite a tous ces gens, qui reste endormi devant leurs poste de télévision,de se réveiller et de ce rendre compte a quel point ils se font littéralement manger par leur mental et leurs égo.

    je leurs souhaite de trouver le petit bouton du lâché prise,pour ce sentir leurs pousser des ailes et naviguer au delà ,de toutes leurs couleurs que leur offre la vie, à chaque instant de leurs existence dans leurs enveloppe que la terre nous offre .

  2. sylviane

    Bonjour Martin

    Aujourd’hui la plupart des gens sont pris en charge et trouvent cela normal et ils souhaiteraient aussi que le bonheur la paix etc soient aussi pris en charge tout serait tellement plus facile

    J’ai eu au cours de ma carrière de thérapeute pas mal de gens qui me disaient avec un air convaincu : » mais Sylviane, j’aimerais tellement être sûr que ça va marcher (travail, amour,) « effectivement si on était sûrs de tout où serait l’intérêt de la vie ?
    sylviane son dernier article:Découvrir le saboteur a changé ma vie et peut transformer radicalement la vôtreMy Profile

  3. Roland

    Bonjour,
    Je ne comprends pas cette obsession pour les mauvaises nouvelles.
    Est-ce que les personnes se sentent à ce point si mal, pour ne vouloir que des mauvaises nouvelles qui leur permettent de penser qu’en fin de compte ils ne sont pas si malheureux ?
    Pourquoi, chercher la souffrance plutôt que le bonheur ?
    Bonne journée
    Roland
    Roland son dernier article:Atteindre ses objectifs, le bal des résolutions.My Profile

  4. Philippe

    Bonjour Martin,
    Excellent comme toujours ton article, c’est tellement vrai !
    Pour ce qui est de « l’espoir trompeur d’une vie sans douleur » , j’aimerais ajouter ce que dit mon maître Zen:
    la douleur fait partie de la vie, mais on n’est pas obligé de la charger en permanence dans notre « sac-à-dos », on n’est pas obligé d’en faire une « souffrance »
    … les choses changent comme tu dis !
    Bien amicalement !
    Philippe
    Philippe son dernier article:Sushis RecettesMy Profile

  5. Anne

    Bon,jour,

    Complètement d’accord, j’évite le plus souvent les infos. C’est terrible de se complaire dans tout ce qui est négatif.
    Je suis heureuse d’avoir lu votre article qui me conforte dans mes intentions de réduire le temps passé à avaler les mauvaises nouvelles;. Le premier point est aussi très important. Anne

  6. Sco!@couple routine

    Bonjour Martin,

    J’ai déjà abandonné mon obsession pour les mauvaises nouvelles. En fait, je n’ai jamais eu d’obsession à ce sujet. J’ai cessé de regarder les bulletins de nouvelles et c’est tant mieux.

    D’ailleurs,lorsque le bulletin commence et si «j’ai le malheur» de ne pas avoir fermé la télé (que je ne regarde presque plus d’ailleurs), je commence à me sentir mal juste à attendre la première manchette…

    Pour le reste, il y a encore des points à travailler et à améliorer.

    Bonne année 2013 à toi.

    Joyeusement,

    Sco!
    Sco!@couple routine son dernier article:Êtes-vous un couple heureux de A à Z?My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

ban728x90
Lire plus :
Qu’est-ce que le bonheur

Qu'est-ce que le Bonheur expliqué par FRÉDÉRIC LENOIR Ce que disent les scientifiques, c'est que le bonheur vient...

Fermer