7 petites choses que nous devons cesser de penser des autres

7 petites choses que nous devons cesser de penser des autres

Mélissa Nature Produits naturels - 7 petites choses que nous devons cesser de penser des autres

Cesser de penser en vous fiant aux apparences.
Trop souvent, nous jugeons les gens trop rapidement ou de façon trop subjective.
Nous nous racontons des histoires à leur sujet sans y réfléchir sérieusement – nos perceptions et nos préjugés prennent le dessus sur nous.

« se fier aux apparences. Beaucoup de gens n’ont pas l’air aussi bêtes qu’ils ne le sont réellement.»
Oscar Wilde

Ne sous-estimez jamais les défis d’une personne.
Tout le monde a des difficultés.
Certains sont tout simplement meilleurs à le cacher que d’autres.

Cela m’a été rappelé aujourd’hui lorsque j’ai reçu ce qui suit dans un mail de la part d’un de mes abonnés

«… J’ai appris à mes dépens qu’un sourire peut cacher tellement de choses – que lorsqu’on regarde une personne, on ne sait jamais quelle est son histoire ni ce qui se passe réellement dans sa vie. Cette dure réalité est devenue évidente pour moi ce matin lorsque j’ai découvert qu’une de mes meilleures étudiantes, toujours une attitude positive et un sourire sur son visage, s’était suicidée la nuit dernière. Pourquoi ? Personne ne semble le savoir. Et ça me ronge de l’intérieur. »

Vous parlez d’une vérification de la réalité ?

Ce que nous nous disons des autres, ce que nous pensons savoir, est souvent loin de la vérité.

Cela dit, je réfléchis à toutes les petites choses que nous devons cesser de penser au sujet des autres, pour leur bien et le nôtre…

1. Il faut cesser de penser que les gens les plus heureux sont ceux qui sourient le plus.

Derrière les sourires polis et les salutations que les gens vous adressent, certains souffrent et se sentent seuls.
Ils font partie de notre vie il faut alors :

  • Les voir réellement.
  • Se soucier d’eux et de ce qu’il traverse
  • Partager avec eux des moments heureux
  • Écouter avec toute notre attention ce qu’ils ont à nous dire
  • Leur montrer tout notre Amour.

Même si ne pouvons pas toujours voir leur douleur, nous pouvons leur montrer notre gentillesse et être plus aimable que nécessaire.

2. Il faut cesser de penser que les gens que nous aimons et respectons ne nous décevront pas.

Lorsque nous attendons la perfection, nous avons tendance à négliger la bonté.
Et la vérité est que personne n’est parfait.
Parfois, le confiant perd confiance en lui, le patient perd sa patience et l’acte généreux devient une action égoïste.

Cela nous arrive aussi à tous.
Nous faisons des erreurs, nous perdons notre sang froid et nous sommes pris au dépourvu.
Nous trébuchons, nous glissons et nous tombons parfois.
Et c’est le pire… Nous avons tous ces moments.
La plupart du temps, nous sommes vachement bons, malgré nos défauts.

Alors traitez les personnes que vous aimez en conséquence – donnez-leur l’espace nécessaire pour être humains.

3. Il faut cesser de penser que les personnes qui font les choses différemment les font mal.

Nous empruntons tous des chemins différents pour rechercher l’épanouissement, la joie et le succès.
Ce n’est pas parce que quelqu’un n’est pas sur votre route qu’il est perdu.
LART DE LA COMPASSION - 7 petites choses que nous devons cesser de penser des autres

4. Il faut cesser de penser que les personnes avec lesquelles nous ne sommes pas d’accord ne méritent pas notre compassion et notre gentillesse.

Tout le contraire est vrai.
La façon dont nous traitons les personnes avec lesquelles nous sommes fortement en désaccord est une constatation sur ce que nous avons appris au sujet de l’amour, de la compassion, de la gentillesse et de l’humilité.

Lire : L’art de la compassion

5. Il faut cesser de penser que nous ne pouvons pas faire confiance à des personnes que nous ne connaissons pas.

Certaines personnes érigent trop de murs dans leur vie et pas assez de ponts.
Ne soyez pas l’un d’eux.
Ouvrez-vous.
Prenez de petits risques sur les gens.
Laissez-les prouver que vos doutes sont faux, progressivement, au fil du temps.

6. Il faut cesser de penser que les gens impolis nous ciblent personnellement.

Nous ne pouvons pas prendre les choses trop personnellement, même si cela semble personnel.
Les gens font rarement les choses à cause de nous.
Ils font des choses à cause d’eux.

Et il y a une énorme quantité de liberté qui nous vient quand nous nous détournons du comportement des autres.
Alors souvenez-vous, la façon dont les autres vous traitent est leur problème, votre réaction est la vôtre.

7. Il faut cesser de penser que les autres sont la raison de notre mécontentement, de notre échec, etc.

Il est impossible de contrôler tout ce que les gens nous disent et nous font, mais nous pouvons décider de ne pas être réduits par eux.

Nous avons le choix de:

  • pardonner ou d’oublier
  • rester ou d’y aller
  • choisir ce qui nous aide à grandir

Il y a toujours un choix positif à faire.

Ainsi, le seul conflit réel et durable que vous n’aurez jamais dans votre vie ne sera pas avec les autres, mais avec vous-même… et la façon dont vous choisissez de réagir… et les rituels quotidiens que vous choisissez de suivre.

Lire : Et n’oublie pas d’être heureux: Abécédaire de la psychologie positive (Poche)

et noublie pas dêtre heureux - 7 petites choses que nous devons cesser de penser des autres

Traiter avec les gens qui nous offensent profondément

Certains des points ci-dessus (comme les numéros 4 et 6 par exemple) nécessitent potentiellement une volonté de traiter avec cordialité les personnes qui nous crient dessus, nous interrompent, nous coupent dans la circulation, parlent de choses terriblement déplaisantes, etc.

Ces personnes « violent » la façon dont nous pensons que les gens devraient se comporter.
Et parfois, leur comportement nous offense profondément.

Mais si nous laissons ces gens nous atteindre encore et encore, nous serons contrariés et offensés beaucoup trop souvent.

Alors, que pouvons-nous faire ?

Il n’y a pas une solution unique, mais voici deux stratégies que je recommande souvent à mes abonnés et mes lecteurs.

Stratégie N°1 – Soyez plus grand, pensez plus grand.

Imaginez un enfant de deux ans qui n’obtient pas ce qu’il veut en ce moment.
Il fait une crise de colère !
Ce petit problème momentané est énorme dans son petit esprit car il manque de perspective sur la situation.
Mais en tant qu’adultes, nous savons mieux.
On se rend compte qu’il y a des dizaines d’autres choses qu’un enfant de 2 ans pourrait faire pour être heureux.

Bien sûr, c’est facile à dire pour nous – nous avons une perspective plus large, n’est-ce pas ?
Mais quand quelqu’un nous offense, nous avons soudainement un peu de recul – cette petite offense momentanée semble énorme et cela nous donne envie de crier.
Nous lançons l’équivalent de la crise de colère d’un enfant de deux ans.

Cependant, si nous pensons plus grand, nous pouvons voir que cette petite chose compte très peu dans le grand ordre des choses.
Ça ne vaut pas notre énergie.

Alors rappelez-vous toujours soyez plus grand, pensez plus grand et élargissez votre perspective.

Stratégie N°2 – Embrassez-les mentalement et souhaitez-leur de meilleurs jours.

Ce petit tour peut changer positivement la façon dont nous voyons les gens qui nous offensent.
Disons que quelqu’un vient de nous dire quelque chose de désagréable.
Comment osent-ils !
Pour qui se prennent-ils ?
Ils n’ont aucune considération pour nos sentiments !

Mais bien sûr, avec une telle réaction enflammée, nous ne tenons pas compte de leurs sentiments non plus – ils peuvent souffrir à l’intérieur d’une manière inimaginable.
En nous souvenant de cela, nous pouvons essayer de leur montrer de l’empathie et de réaliser que leur comportement est probablement motivé par une sorte de douleur intérieure.
Ils sont désagréables comme un mécanisme d’adaptation à la douleur.
Et donc, mentalement, nous pouvons leur faire un câlin.

Nous pouvons avoir de la compassion pour cette personne brisée, parce que nous avons tous été brisés et avons souffert à un moment donné également.
Nous sommes les mêmes à bien des égards.
Parfois, nous avons besoin d’un câlin, d’un peu plus de compassion et d’un peu d’amour inattendu.

Essayez l’une de ces stratégies la prochaine fois que quelqu’un vous offense.

Puis, souriez et respirez, armé de la conviction réconfortante qu’il n’y a aucune raison de laisser le comportement de quelqu’un d’autre vous transformer en quelqu’un que vous n’êtes pas.

À votre tour…

Comment faites-vous pour cesser de penser en vous fiant aux apparences ?
Comment vos jugements et vos attentes vis-à-vis des autres ont-ils influencé votre vie et vos relations ?
Avez-vous d’autres idées ou réflexions à partager ?
Nous aimerions beaucoup vous entendre.
Veillez s’il vous plaît laisser une réponse ci-dessous.

7 petites choses que nous devons cesser de penser des autres

Conseils de bonheur exclusifs gratuits

Lorsque vous rejoindrez les personnes inscrites au bulletin d'information

"Question de vie Positive" vous n'aurez pas que des conseils pratiques sur le bonheur,

l'estime de soi, la productivité et plus dans votre boîte de réception chaque semaine. 

Vous recevrez également

GRATUITEMENT CE GUIDE

21 choses que j'aurais aimé qu'on m'apprenne à l'école.

 

form - 7 petites choses que nous devons cesser de penser des autres

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com
Lire les articles précédents :
Comment cesser de vous comparer aux autres ICI MAINTENANT
Comment cesser de vous comparer aux autres ICI MAINTENANT

3 étapes simples pour cesser de vous comparer aux autres. - L'une des habitudes quotidiennes les plus courantes et les...

Fermer