Envie de changer !
Envie d'Entreprendre

5 signes qu’il est temps d’en faire moins

chose,choses,espace,faire,parfois,prendre,tâches,temps,temps libre,vie

5 signes qu’il est temps d’en faire moins

Parfois, les choses ont seulement besoin de tomber dans votre assiette.

Je l’ai déjà dit et je le dirai encore : l’affairement est une maladie.

Pensez à votre propre vie et à la vie de ceux qui vous entourent. La plupart d’entre vous ont tendance à en faire autant que vous le pouvez. Ainsi, chaque minute de votre temps, vous bachotez les événements, les tâches et les obligations qui vous arrivent.

Vous pensez quand en faisant plus, vous obtiendrez plus de satisfaction, plus de succès, etc. alors que souvent, c’est le contraire qui est vrai.

En faire moins peut être beaucoup plus gratifiant sur le long terme. Mais vous êtes tellement enfermé dans vos façons de réagir face aux événements, aux tâches et obligations, que vous ne pouvez pas voir cela.

Et donc…

Lorsque vous travaillez, vous passez d’une tâche à l’autre rapidement et en continu. Et souvent, vous travaillez en mode Multitâche. Vous jonglez avec plusieurs choses à la fois, jusqu’à la fin de la journée … et pourtant, vous vous sentez toujours comme si vous n’en avez pas assez fait.

Lorsque vous rompez avec ce rythme et que vous vous en éloignez, pour un peu d’exercice bénéfique pour votre santé, vous avez encore tendance à vous pousser dans l’effort aussi loin que vous le pouvez … jusqu’à ce que vous soyez épuisés. La conséquence, c’est que demain, vous êtes moins susceptibles de vouloir continuer ces exercices.

Quand vous allez dans un bon restaurant, vous voulez essayer toutes les boissons et tous les plats, en vous livrant à autant de dégustations que vous le pouvez. Vous finissez avec un sentiment de ballonnement, parfois avec une sensation désagréable d’avoir été un peu trop loin, sans oublier les dommages sur votre tour de taille.

Lorsque vous voyagez dans une nouvelle ville, vous voulez tout voir ( chaque point spécifique et en prendre une photo) et vous en faites autant qu’il vous est possible physiquement et vous revenez chez vous, de votre voyage complètement épuisé.

Comment pouvez-vous apprivoiser votre envie d’en faire trop ?

Il suffit de vous concentrer davantage sur l’attitude d’en faire moins à chaque étape du chemin.

Soyez conscient de cette envie d’en faire trop.

Il m’a fallu un certain temps, mais j’y arrive.

Quand je travaille, je fais qu’une seule chose à la fois. Et quand je me surprends à me disperser en de multitâche ou à me sentir complètement dépassé, j’efface toutes les tâches de ma liste et je sélectionne, une ou deux tâches importantes, pas plus, que j’ai absolument besoin de terminer dans la journée.

Eh oui, parfois, cette liste est une seule chose qui m’aide à me concentrer sur ce qui est vraiment important pour ne pas me sentir « dépasser ».

Quand je fais des exercices de gym, j’ai envie de tester mon maximum, mais je ne m’écoute pas et je continue de faire mes exercices comme prévu et rien de plus. Je préfère faire 30 minutes d’entraînement et garder un peu de jus. Ce qui est sûr, c’est que je marche au moins une heure par jour. En restant modéré dans mes exercices, je ne me blesse pas et je ne manque jamais ou rarement une journée d’exercices.

Quand je vais dans un bon restaurant, je ne cherche pas à manger des plats trop copieux, mais des plats avec un peu de recherche. Je mange moins que d’habitude afin de pouvoir apprécier les diverses spécialités qui me sont proposées. Ceci n’est pas toujours facile, mais je lutte pour tenir mes engagements. Je commence à avoir de la pratique et le résultat est que je me sens nettement mieux après chaque repas et mon tour de taille me remercie.

Quand je voyage dans une ville, que je ne connais pas, je ne cherche pas à tout faire. Je choisis quelques choses à faire et je prends mon temps pour bien profiter des moindres détails. Je quitte la ville en sachant qu’il y aura encore beaucoup à voir lors de ma prochaine visite. Je garde l’envie de vouloir découvrir plus d’une chose merveilleuse.

Voici les 5 signes, c’est maintenant le bon moment pour en prendre conscience :

1 – Vous vous sentez dépassé par tout…


…ce qu’il y a à faire. Rappelez-vous, vouloir trop en faire est la plus grosse erreur de la plupart des gens qui se rendent la vie stressante et écrasante. Il est tentant de remplir chaque moment de la journée avec les tâches à effectuer de votre liste. Les événements, les obligations et les distractions, ne vont pas les faire pour vous. Vous ne pouvez pas faire, tout cela.Vous devez laisser aller certaines choses !
Lire: Les 7 Habitudes Des Gens Très Efficaces

 

Musique Zen de relaxation et méditation, musiques Mp3 relaxation

2 – Vous essayez d’être surhumain

Vous essayez (consciemment ou inconsciemment) d’être surhumain. Un autre problème majeur qui empêche beaucoup d’entre vous de sortir du cycle débilitant de l’affairement. Beaucoup d’entre vous ont le fantasme dans vos esprits que vous pouvez être disponible pour tout le monde, partout à la fois et comme un héros, d’être sur tous les fronts. Mais, bien sûr, ce n’est pas la réalité. La réalité est que vous n’êtes pas Superman ou Superwoman, vous êtes humains et vous avez des limites. Vous devez laisser aller, cette idée de tout faire, d’être agréable avec tout le monde et d’être partout à la fois. Soit vous vous concentrez sur quelque chose ou soit vous allez tout faire mal. C’est la vérité.

3 – Vous n’avez pas le temps d’apprécier

Vous n’avez pas le temps d’apprécier l’espace libre dans votre journée. Votre vie ne concerne pas seulement les choses que vous faites. Elle concerne aussi l’espace libre entre les choses. Cela signifie que l’espace libre lui-même est quelque chose à être aussi bien apprécié.
Ainsi, par exemple, si vous passez un peu de temps avec la méditation ou avec la lecture, c’est non seulement utile en raison de la méditation et de la lecture, mais l’espace créé autour de ces deux activités, est incroyablement bénéfique. Le temps que vous avez passé à marcher sur votre tapis de méditation ou à prendre votre livre et d’en savourer la lecture ou encore de vous verser une tasse de café ou thé, assis à regarder le lever du soleil … ces petits espaces ouverts sont tout aussi importants que toute autre chose. Ménagez-vous de sorte que vous ne soyez pas pressé de passer d’une chose à l’autre, mais au contraire de remarquer et d’apprécier aussi les espaces libres entre les deux.

Lire: La magie du matin : L’heure de plus qui va changer votre vie

4 – Vous avez perdu le fil de vos priorités


Les priorités ne se font pas automatiquement. Vous devez prendre le temps pour ce qui est important pour vous. Le temps avec votre autre vous, le temps avec vos enfants, le temps pour la création, le temps pour l’apprentissage, le temps pour l’exercice, etc. Poussez tout le reste de côté pour prendre ce temps. En disant non à plus de choses, qui sont vraiment tentantes, vous gardez du temps pour dire oui à plus de choses qui sont vraiment importantes.

 

Lire :  La Véritable CURE DU TEMPS : La Méthode Incontournable pour Contrôler et Concilier Vie Professionnelle et Vie Personnelle.

5 – Votre espace physique est très encombré

Si vous ne disposez pas de suffisamment de temps pour garder votre espace physique organisé, c’est que vous accumulez trop de choses inutiles. Et il y a aussi de grandes chances que vous achetez trop de choses dont vous pouvez vous en passer. Désencombrer votre espace physique peut vous conduire à un espace mental moins encombré. L’encombrement inutile vous agresse et vous distrait de plusieurs manières sans que souvent, vous vous en rendiez compte.
Alors, rappelez-vous, ce que vous acceptez comme étant présent dans votre espace physique est essentiel, parce que votre choix déterminera comment vous voulez vivre votre vie.

A la réflexion

Je veux partager avec vous deux citations, parce que je les aime et que je pense qu’elles complètent parfaitement cet article :

« Nos possessions excessives sont insuffisantes pour nous rendre heureux. Pires encore, nos possessions nous emmènent loin de l’essentiel pour nous rendre heureux. Une fois que nous nous débarrassons des choses qui ne comptent pas, nous nous rendons libres de poursuivre toutes les choses qui ont vraiment de l’importance.»

« Parfois, diminuer les possessions, peut aussi signifier qu’un projet doit être abandonné. Mais ce n’est pas toujours une mauvaise chose. Parfois, il faut renoncer à la personne que nous voulions être dans le but d’apprécier pleinement la personne que nous pouvons réellement devenir ».

Bravo, construisez-vous à nouveau une vie simple ! 🙂

À votre tour…

Comment vous y prenez-vous pour commencer à en faire moins ?
Laissez un commentaire ci-dessous et partagez vos pensées et vos histoires avec nous.

Par ailleurs, si vous ne l’avez pas déjà fait, assurez-vous de vous inscrire gratuitement à la newsletter pour recevoir de nouveaux articles comme celui-ci dans votre boîte de réception dès sa parution

Recevez le rapport GRATUIT  "Méditation et Thérapie"

 
2 comments
  1. CatB

    Pour commencer a en faire moins, dans mon calendrier professionnel je bloque des plages de « faux » rendez-vous qui sont des rendez-vous avec moi meme. Je peux pendant ces plages choisir ce que je fais sans courir d’une reunion a l’autre. Dans ma vie privee, je vais mettre des soirees « vides », pas de travail, pas de mission familiale, de visite, de sortie ou d’appel a passer absolument. Un soir par semaine pour commencer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

ban728x90
Lire plus :
Apprenez à viser plus haut

Apprenez à viser plus haut Tout le monde, à un moment donné dans sa vie, s'est fixé des...

Fermer